Sélectionner une page

Pompe à chaleur : notre dossier

Après quelques années de pause, le marché français de la pompe à chaleur est reparti à la hausse. Selon Uniclimat, le marché a progressé de +12 % en 2017 grâce notamment à des subventions fiscales attribuées aux particuliers pour des travaux de rénovation énergétiques.

Qu’est ce qu’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un moyen de chauffage dont le principe de fonctionnement est d’extraire de l’énergie à l’extérieur de l’habitation (sol d’un jardin, l’air extérieur ou l’eau d’une nappe phréatique) pour ensuite l’injecter à l’intérieur au moyen d’un radiateur ou d’un plancher chauffant par exemple.

Il existe différents types de pompe à chaleur. Les pompes à chaleur géothermiques fonctionnent avec les calories prélevées dans le sol ou dans l’eau des nappes souterraines aux alentours de votre domicile. Les pompes à chaleur eau/eau font aussi partie de cette catégorie. Elles nécessitent des forages de 30 à 100 mètres de profondeur. Les pompes à chaleur aérothermiques prélèvent les calories de l’air pour générer de la chaleur. Leur installation est simplifiée car elles ne nécessitent ni tubes à enterrer, ni autorisations spéciales.

En savoir plus sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Comment bien choisir la pompe à chaleur idéale ?

Le nombre de modèles de PAC disponibles sur le marché rend le choix difficile. Il faut se concentrer sur quelques critères déterminants afin de sélectionner la gamme de PAC correspond à votre besoin réel. Il s’agit d’un investissement sur plus de 10 ans qu’il convient de réfléchir en profondeur.

Le juste choix de la puissance de votre PAC est indispensable.  Si votre pompe à chaleur n’est pas assez puissante, elle fonctionnera à plein régime en permanence, avec une usure prématurée à la clef. Si elle est trop puissante, le cycle d’allumage / extinction sera trop fréquent ce qui conduit encore une fois à une usure prématurée.

En savoir plus sur comment choisir une pompe à chaleur

Comment gérer le problème du bruit ?

Certaines pompes à chaleur fonctionnent avec une unité extérieure qui prélève les calories contenues dans l’air extérieur. Cette unité extérieure se compose d’un ventilateur et d’un compresseur qui peuvent être bruyants.

Il est possible de réduire le bruit de l’unité extérieure en l’installant dans un espace ouvert avec un angle de 90° vis-à-vis du voisinage immédiat. Il faut également procéder à un entretien régulier de l’ensemble de l’appareil.

En savoir plus sur le bruit d’une pompe à chaleur

Comment entretenir sa PAC ?

L’entretien de votre pompe à chaleur est un facteur déterminant de sa durée de vie. Un entretien annuel est vivement recommandé. Des experts chauffagiste ou plombier à proximité de votre domicile pour ront vous proposer un contrat d’entretien annuel sur la base d’un abonnement qui vous garanti l’intervention rapide d’un technicien en cas de problème urgent.

Une grande partie de l’entretien de votre pompe à chaleur peut être réalisée par vous-même. Le nettoyage des filtres, les vérifications de routine, le diagnostic de certaines pannes bénignes ne demande pas de compétences pointues en la matière.

En savoir plus sur l’entretien d’une pompe à chaleur

Quelles sont les alternatives à la PAC aujourd’hui en France ?

En hiver, une PAC aérothermique peut voir sa consommation électrique monter en flèche quand il fait froid trop longtemps. En effet, quand les compresseurs ne suffisent plus, les résistances électriques prennent le relais pour apporter la chaleur complémentaire.

Il existe des alternatives viables et réputées aux pompes à chaleur. Des systèmes plus traditionnel mais améliorés avec les techniques modernes. Il est possible de la classer selon le type d’énergie qu’ils consomment.

Le chauffage par combustion – bois, gaz ou fioul- dans une chaudière un fluide caloporteur ensuite diffusé dans les radiateurs ou planchers chauffants. Autre alternative, le chauffage électrique doit juste être branché sur le secteur ce qui en fait un choix simple à mettre en oeuvre. La PAC fait partie des chauffages à énergie renouvelable, technologiquement plus complexes et donc plus cher à l’achat mais aussi plus rentable à l’usage.

En lire plus sur les alternatives à la pompe à chaleur