Sélectionner une page

Vous êtes ici : AccueilPompe à chaleur > Comment entretenir une pompe à chaleur ?

Entretien de pompe à chaleur : l’essentiel à savoir

L’entretien d’une pompe à chaleur se compose de deux volets distincts. Il faut en effet différencier deux types d’entretien : celui, relativement facile, que vous pouvez faire vous-même, et la maintenance, plus complexe, réservée aux professionnels disposant de certifications adéquates.

Quel entretien pouvez-vous faire vous-même ?

En ce qui concerne l’entretien d’une pompe à chaleur, des actions régulières voire quotidiennes permettent de prolonger efficacement sa durée de vie. Si votre pompe à chaleur alimente un réseau de chauffage, vous pouvez notamment :

  • surveiller la pression du module hydraulique qui équilibre le réseau hydraulique de la pompe à chaleur et celui du circuit de chauffage
  • surveiller la composition du fluide caloporteur que vous ajoutez lors d’un remplissage complémentaire du circuit de chauffage
  • changer ce fluide tous les 5 ans environs

Pour une pompe à chaleur aérothermique, il est fondamental d’effectuer certaines opérations basiques :

  • nettoyage régulier de la borne extérieure
  • dépoussiérage et lavage à l’eau savonneuse des bouches d’insufflation intérieures.
Entretien de pompe à chaleur
Réglage d'une pompe à chaleur

Comment surveiller le fluide frigorigène ?

    Il convient de surveiller attentivement la pression. Elle doit rester à un niveau normal. Il faut également procéder à des vérifications au niveau du fluide caloporteur. Si ce fluide n’est pas dangereux pour l’homme, il est cependant nocif pour l’environnement.

    Le contrôle de votre pompe à chaleur porte surtout sur l’étanchéité des circuits de votre PAC afin que ce fluide ne s’échappe pas. La réglementation impose des obligations d’entretien par décret qui stipule que :

    – une PAC d’une puissance supérieure à 12 Kilowatts nécessite un contrôle tous les 3 ans
    – une PAC d’une puissance supérieure à 100 kilowatts implique un contrôle tous les ans.
    – toute pompe à chaleur contenant plus de 2 kilos de fluide doit faire l’objet d’un contrôle annuel obligatoire.

    En savoir plus sur la problématique des fluides frigorigènes

    Ce que doit contrôler un professionnel

    La visite annuelle d’entretien se compose des vérifications suivantes :

    • contrôle du compresseur ;
    • contrôle de la performance de votre installation ;
    • vérification de l’étanchéité du circuit frigorifique ;
    • état des connexions électriques ;
    • prise en charge d’une intervention en cas de malfonction
    • état des filtres
    • contrôle des débits
    • contrôle du rendement
    • contrôle des températures
    • contrôle du dégivrage

    L’entretien annuel n’est cependant pas obligatoire si la charge en fluide frigorigène de votre pompe à chaleur est de moins de 2 Kg. L’entretien annuel peut être souscrit sous la forme d’un contrat annuel avec un installateur ou au forfait. Les prix varient entre 100 et 300 € par an.

    L’entretien d’une pompe à chaleur air-eau

    L’unité extérieure de la pompe est doit être régulièrement inspectée et nettoyée afin d’éviter l’accumulation de feuilles ou branchages. Il est recommandé de la protéger avec un cache climatisation afin d’éviter les chocs ou en cas d’arrêt prolongé (vacances…).

    Une panne du module hydraulique peut être occasionnée par manque d’eau dans le circuit de chauffage central. Si le circuit de chauffage n’a pas une pression minimum, de graves dysfonctionnement peuvent être à déplorer. le contrôle régulier du niveau de pression est donc une nécessité absolue.

    Que faire d’une PAC hors-fonction ?

    Elle doit être démontée par un professionnel qui va collecter le fluide frigorigène afin de le recycler ou le détruire. Les PAC d’ancienne génération contiennent des fluides frigorigènes désormais interdits. Ils doivent être recyclés par une entreprise habilitée à la manipulation des fluides pour être traités.

    En savoir plus pour recycler une pompe à chaleur

    Prix de l’entretien d’une pompe à chaleur

    Étant particulièrement sollicitée, une pompe à chaleur nécessite un entretien régulier facturé en moyenne 150 € par an ce qui inclut de petites réparations ou réglages. Le déplacement ponctuel d’un spécialiste coutera plus cher qu’un forfait contractuel annuel.

    Le prix moyen d’un forfait d’entretien pour une pompe à chaleur résidentielle air eau basse température varie entre 130 à 250 euros. Pour une pompe à chaleur de piscine, les tarifs sont plus bas soit entre 120 et 170 euros.

    Comment réparer une PAC en panne ?

    La réparation d’une PAC demande un savoir-faire de pointe que seul un technicien expérimenté est à même de fournir. De plus, le technicien certifié vous permettra de conserver votre garantie constructeur intacte même en cas d’intervention.

    Vous pouvez toutefois envisager une réparation vous-même si vous avez de bonnes bases techniques et si votre matériel est hors-garantie. Vous pouvez trouver un grand choix de pièces de rechange sur internet en cherchant leur numéro de référence.

    En savoir plus sur comment réparer une pompe à chaleur

    Entretien d’une pompe à chaleur : les obligations du locataire

    Quelque soit le domaine, les réparations locatives sont à la charge du locataire. Elles concernent les équipements mentionnés dans le contrat de location et qui nécessitent d’être entretenus et réparés.

    Ainsi, le locataire doit effectuer à ses frais l’entretien des hottes aspirante, des pompes à chaleur, cheminées ou poêle à bois et de la climatisation. Le ramonage des conduits d’évacuation et de ventilation est aussi à la charge du locataire.

    Comment bien choisir son installateur et son réparateur de PAC ?

    Pour installer ou dépanner une pompe à chaleur, il est nécessaire de faire appel à un installateur thermique certifié. Cet artisan dispose des compétences et accréditations pour manipuler le liquide frigorigène nécessaire au fonctionnement des pompes à chaleur air eau.

    Recourir à un installateur de PAC certifié donne la garantie d’utiliser un équipement en toute sécurité et qu’il donnera son plein potentiel sans usure prématurée. Bien sûr, dès l’installation de votre PAC, l’intervention d’un installateur certifié est une obligation pour obtenir la Prime énergie, le CITE ou l’éco-prêt à taux zéro.

    La qualification Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) créée par l’État, est une certification délivré par un organisme agréé à un artisan. La RGE certifie la qualité de services et le savoir-faire de votre réparateur de pompe à chaleur. Les principaux organismes délivrant une mention RGE sont la Capeb, la FFB (Fédération Française du Bâtiment, Qualibat, Qualit’EnR, Qualifelec, Céquami et Certibat.

    L’attestation de capacité est un certificat délivré par un organisme agréé à un installateur de pompe à chaleur qui prouve sa capacité à manipuler en toute sécurité le fluide frigorigène. Cette attestation est obligatoire pour tout professionnel en charge de l’installation, l’entretien, le dépannage ou le contrôle d’un appareil fonctionnant avec ce fluide comme les pompes à chaleur.