L’entretien d’une pompe à chaleur

Publié le 21 juin 2018

L’entretien d’une pompe à chaleur se compose de deux volets distincts. Il faut en effet différencier deux types d’entretien : celui, relativement facile, que vous pouvez faire vous-même, et la maintenance, plus complexe, réservée aux professionnels disposant de certifications adéquates.

Réglage d'une pompe à chaleurQuel entretien faire seul ?

En ce qui concerne l’entretien d’une pompe à chaleur, des actions régulières voire quotidiennes permettent de prolonger efficacement sa durée de vie. Si votre pompe à chaleur alimente un réseau de chauffage, vous pouvez notamment :

  • surveiller la pression du module hydraulique qui équilibre le réseau hydraulique de la pompe à chaleur et celui du circuit de chauffage
  • surveiller la composition du fluide caloporteur que vous ajoutez lors d’un remplissage complémentaire du circuit de chauffage
  • changer ce fluide tous les 5 ans environs

Pour une pompe à chaleur aérothermique, il est fondamental d’effectuer certaines opérations basiques :

  • nettoyage régulier de la borne extérieure
  • dépoussiérage et lavage à l’eau savonneuse des bouches d’insufflation intérieures.

💡 Vous pouvez investir dans un cache clim qui fait aussi office de cache pour PAC pour protéger votre unité externe des intempéries, du soleil et ainsi prolonger sa durée de vie.

Comment surveiller le fluide frigorigène ?

Lors de chaque révision d’une pompe à chaleur, il convient de surveiller attentivement la pression. Elle doit rester à un niveau normal. Il faut également procéder à des vérifications au niveau du fluide caloporteur. Si ce fluide n’est pas dangereux pour l’homme, il est cependant nocif pour l’environnement.

Le contrôle de votre pompe à chaleur porte surtout sur l’étanchéité des circuits de votre PAC afin que ce fluide ne s’échappe pas. La réglementation impose des obligations d’entretien par décret qui stipule que :

– une PAC d’une puissance supérieure à 12 Kilowatts nécessite un contrôle tous les 3 ans
– une PAC d’une puissance supérieure à 100 kilowatts implique un contrôle tous les ans.
– toute pompe à chaleur contenant plus de 2 kilos de fluide doit faire l’objet d’un contrôle annuel obligatoire.

En savoir plus sur la problématique des fluides frigorigènes

Sécurisation d'une pompe à chaleur

Ce que doit contrôler un professionnel

La visite annuelle d’entretien et de maintenance d’une pompe à chaleur se compose des vérifications suivantes :

  • contrôle du compresseur ;
  • contrôle de la performance de votre installation ;
  • vérification de l’étanchéité du circuit frigorifique ;
  • état des connexions électriques ;
  • état des filtres ;
  • contrôle des débits ;
  • contrôle du rendement ;
  • contrôle des températures ;
  • contrôle du dégivrage.

L’entretien annuel n’est cependant pas obligatoire si la charge en fluide frigorigène de votre pompe à chaleur est de moins de 2 Kg. L’entretien annuel peut être souscrit sous la forme d’un contrat annuel avec un installateur ou au forfait. Les prix varient entre 100 et 300 € par an.

L’entretien d’une pompe à chaleur air-eau

L’unité extérieure de la pompe est doit être régulièrement inspectée et nettoyée afin d’éviter l’accumulation de feuilles ou branchages. Il est recommandé de la protéger avec un cache climatisation afin d’éviter les chocs ou en cas d’arrêt prolongé (vacances…).

Une panne du module hydraulique peut être occasionnée par manque d’eau dans le circuit de chauffage central. Si le circuit de chauffage n’a pas une pression minimum, de graves dysfonctionnement peuvent être à déplorer. le contrôle régulier du niveau de pression est donc une nécessité absolue.

Révision pacQue faire d’une PAC hors-fonction ?

Elle doit être démontée par un professionnel qui va collecter le fluide frigorigène afin de le recycler ou le détruire. Les PAC d’ancienne génération contiennent des fluides frigorigènes désormais interdits. Ils doivent être recyclés par une entreprise habilitée à la manipulation des fluides pour être traités.

En savoir plus pour recycler une pompe à chaleur

La durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur est de 15 ans. Avec un bon entretien, un changement régulier des filtres et une éventuelle protection de type cache clim, cette durée de vie peut monter à 20 ans.

Prix de l’entretien d’une pompe à chaleur

Étant particulièrement sollicitée, une pompe à chaleur nécessite un entretien régulier situé en moyenne à 150 € ce qui inclut de petites réparations ou réglages. Le déplacement ponctuel d’un spécialiste coutera plus cher qu’un forfait contractuel annuel.

Le prix moyen d’un forfait d’entretien pour une pompe à chaleur résidentielle air eau basse température varie entre 130 à 250 euros. Pour une pompe à chaleur de piscine, les tarifs sont plus bas soit entre 120 et 170 euros.

Comment réparer une PAC en panne ?

La réparation d’une PAC demande un savoir-faire de pointe que seul un technicien expérimenté est à même de fournir. De plus, le technicien certifié vous permettra de conserver votre garantie constructeur intacte même en cas d’intervention.

Vous pouvez toutefois envisager une réparation vous-même si vous avez de bonnes bases techniques et si votre matériel est hors-garantie. Vous pouvez trouver un grand choix de pièces de rechange sur internet en cherchant leur numéro de référence. Il faut être en mesure d’identifier la panne  de la pompe à chaleur au préalable.

En savoir plus sur comment réparer une pompe à chaleur

Comment changer le filtre d’une pompe à chaleur ?

La réglementation française impose un entretien complet, réalisé par un chauffagiste, d’une pomme à chaleur air/air au moins tous les deux ans. Vous devriez toutefois nettoyer ses filtres plus régulièrement pour prolonger sa durée de vie.

Votre PAC fonctionnera bien plus efficacement avec un filtre à air propre. Une pompe à chaleur tombe plus souvent en panne à cause de filtres encrassés. Avec l’accumulation de poussière, le débit d’air est réduit et le moteur surchauffe ce qui peut entraîner une panne du compresseur.

Il est recommandé de changer le filtre à air au charbon actif tous les 3 mois, de préférence avant le début de la haute-saison. Toutes les PAC n’en sont pas équipées.

Pour nettoyer le filtre à air de l’unité intérieure, vous pouvez utiliser un aspirateur pour le dépoussiérage. Ensuite le filtre peut être lavé avec de l’eau savonnée.

La procédure habituelle consiste à :

  1. Éteindre l’unité intérieure
  2. Ouvrir le capot de l’unité et enlever le filtre sale
  3. Aspirer le filtre avec un aspirateur
  4. Nettoyer le filtre à l’eau savonneuse et le laisser sécher
  5. Une fois sec, repositionner le filtre dans l’unité
  6. Nettoyer avec un chiffon le bloc et le rallumer.

En savoir plus sur les filtres des climatiseurs avec un schéma détaillé

A découvrir également