Vous êtes ici : Accueil > Dossier pompe à chaleur > Entretien d’une pompe à chaleur > Réparer une pompe à chaleur

Comment réparer une pompe à chaleur ?

Nul n’est à l’abri d’une panne de pompe à chaleur. En général, elle survient au plus mauvais moment, en hiver quand son rendement est poussé au maximum ce qui fragilise ses pièces les plus faibles, même si on a effectué un entretien de pompe à chaleur régulier et complet. Dès lors comment procéder pour la réparer ? Faut-il faire appel à un professionnel de façon systématique ?

Dépannage d’une pompe à chaleur : poser un diagnostique

Si votre pompe à chaleur ne fonctionne plus ou mal, vous pouvez en premier lieu détecter l’origine du problème grâce à l’écran numérique qui vous indique le code panne.

Muni de ce code, vous pouvez ensuite appelez votre installateur afin que vous renseigne sur l’origine du problème. Vous pouvez également faire une recherche sur Internet en copiant collant le code de l’erreur dans un moteur de recherche.

Il est préférable de ne pas se lancer soi-même dans des réparations au risque de détériorer votre machine de façon rédhibitoire. Vous pourriez également briser votre garantie constructeur en procédant vous-même à des modifications à l’intérieur de votre machine.

Vérifiez bien que votre installateur est un spécialiste certifié pour les mêmes raisons. Réparer une pompe à chaleur et souvent une nécessité urgente, essayer tout de même de comparer 23 de vie de technicien afin de ne pas vous retrouver avec un tarif exorbitant.

echangeur-de-chaleur-thermique-inox

Quel est le prix d’une réparation d’une pompe à chaleur ?

La plupart des pompes à chaleur sont garanties cinq ans après l’installation. La réparation de la pompe chaleur si celle-ci n’est pas couverte par la garantie, vous coutera environ 50 € de l’heure pour une intervention sur site, et uniquement pour la main d’oeuvre.

Exemples de pièces de rechanges disponibles sur internet

Vous pouvez néanmoins essayer de réparer vous-même votre pompe à chaleur. Avec de bonnes connaissances en électronique en électricité c’est tout à fait possible. Il est cependant préférable de s’entraîner sur des modèles hors d’âge. De nombreux sites Internet spécialisés vous permettent d’acquérir les pièces détachées nécessaires à votre réparation. Toutefois certaines pièces coûtent souvent plus cher que l’achat d’une pompe neuve

Quelques pièces de rechange disponibles
– carte électronique : 150 euros
– compresseur : 100 euros
– contrôleur de débit : 75 euros
– ventilateur : 30 euros
– vase d’expansion
– flexibles
– circulateur 400 euros
– sonde extérieure : 30 euros
– condenseur
– hélice : 100 euros
– fusible : 40 euros
– résistance : 90 euros
– joint d’étanchéité
– antivibrateur : 20 euros

carte-electronique PAC

Quelles sont les pannes les plus fréquentes ?

Pour vous aider dans votre diagnostic de panne, il est possible d’utiliser un référentiel des pannes les plus courantes.

Si le compresseur ne démarre pas peut être lié à une panne d’alimentation électrique ou du disjoncteur. Si au contraire le compresseur ne s’arrête pas peut-être y a t’il y a un manque ou un excès de fluide frigorigène, il convient donc de vérifier l’étanchéité des flexibles. Si le compresseur est trop bruyant il est possible qu’il manque d’huile. Une casse du compresseur lui-même est une panne rare.

Un problème de pression peut être lié a un défaut d’échange thermique. Le problème vient généralement des circulateurs ou des ventilateurs. Il faut dans ce cas vérifier la propreté des échangeurs, des filtres, des évaporateurs, des condensateurs de façon attentive.

Si le voyant liquide bulle alors il manque probablement de fluide. Si le voyant liquide est jaune, suspectez une présence d’humidité et changez le déshydrateur (anti-acide) et effectuez un test d’acidité d’huile par précaution.

Que faire si la pompe à chaleur ne démarre plus ?

Si la pompe à chaleur ne démarre plus, le problème vient probablement du thermostat ou de la mise sous tension. Commencez par vérifier que le thermostat est réglé correctement. Un thermostat mal câblé peut détériorer les composants électroniques de la pompe à chaleur.

Vérifiez ensuite si les deux disjoncteurs qui protègent les circuits électriques (chauffage, pompe…) n’ont pas disjoncté. S’il se déclenche à nouveau, il y a probablement un court circuit dans le système électrique.

Que faire si la PAC lance un cycle de façon trop fréquente ?

Quand une pompe à chaleur s’éteint et se rallume trop souvent, le problème peut venir d’une surchauffe de l’unité causé par l’encrassement d’un filtre ou d’une évacuation bouchée.