Sélectionner une page

Climatiseur inverter : quels avantages, quels inconvénients ?

Publié le 3 février 2021

La technologie inverter des climatiseurs ne date pas d’hier. C’est le constructeur Toshiba qui l’a mise au point en 1981. Ce système permet de réduire la puissance utilisée par le compresseur de 75 % en évitant les arrêts et les redémarrages fréquents.

Aujourd’hui devenue très courante, la technologie Inverter est mise en oeuvre par la plupart des fabricants dans tous les types de climatiseurs : monoblocs, mobiles ou splits. Cette technologie de rupture offre de nombreux avantages et un inconvénient.

Comprendre la technologie Inverter

Quand on parle de climatiseur inverter, on désigne en réalité une technologie qui concerne spécifiquement le compresseur de la clim et par extension un mode de fonctionnement du compresseur.

Pour maintenir une pièce à la bonne température, une clim classique va alterner des démarrages et des arrêts. L’inverter permet de réguler cette température sans à-coups, sans redémarrages perpétuels. Le compresseur régule sa puissance jusqu’à 75% sans jamais s’arrêter.

Attention, on confond souvent Inverter et réversible : un climatiseur Inverter peut ne pas être réversible et un système réversible n’est pas forcément Inverter. Une clim réversible permet de produire de la chaleur ou du froid alors que une clm inverter permet de réguler la température de façon graduelle.

Technologie inverter en graphique
Illustration du fonctionnement de la technologie inverter

Les avantages d’un climatiseur inverter

La liste des avantages d’un système inverter est longue. Elle offre plus de confort et permet de réaliser des économies d’énergies

  • la température de la pièce reste constante
  • la sensation de courant d’air froid est supprimée
  • 30% de consommation électrique en moins
  • plus longue durée de vie de l’appareil

La technologie Inverter rallonge considérablement la durée de vie d’une clim. Le nombre limité des redémarrages limite l’usure prématurée du moteur. Une clim avec inverter redémarre seulement une à deux fois par heure contre 8 fois pour une clim classique.

Les appareils équipés d’un système inverter ont un très bon COP (coefficient de performance, rapport entre la puissance thermique et la consommation électrique). En effet, c’est la phase de démarrage qui consomme le plus, cette phase étant très réduite, la consommation s’en trouve aussi moindre.

Le principal inconvénient du climatiseur inverter – il en a bien un – est son prix supérieur de 10 à 25 % à celui d’une climatisation classique. Mais il s’agit d’un surcoût vite amorti en raison des économies de consommation électrique.

Détails sur le fonctionnement d’un climatiseur réversible Inverter

Une clim réversible produit de la chaleur en hiver et du froid. Ce n’est cependant pas la même technologie qu’une pompe à chaleur qui peut adopter le même comportement été comme hiver. La clim réversible sera moins efficace pour produire de la chaleur.

Une clim réversible peut être équipée de la technologie inverter. En été, les unités intérieures du split aspirent la chaleur de la pièce et la rejettent à l’extérieur. En hiver : l’air extérieur est chauffé et pulsé dans la pièce.

Une clim split devra obligatoirement fonctionner à plein régime et alterner cycle de marche et temps d’arrêt alors que le climatiseur inverter est à vitesse variable aussi bien en mode été qu’hiver.

Quelle clim inverter choisir ?

Une clim inverter split démarre à 800 euros TTC. Ce sont généralement des appareils qui disposent d’une classe énergétique élevée soit A ou A+.

La technologie Inverter est disponible aussi bien pour climatiseur monobloc, mobile ou pas, qu’une clim split mais aussi sur des appareils de chauffage au gaz par exemple.

Les climatiseurs réversibles avec technologie Inverter sont plus chers à l’achat mais ils permettent de réaliser jusqu’à 25 % d’économie d’énergie.

A découvrir également