Sélectionner une page
Quand acheter une pompe à chaleur permet de planter un arbre
5 (100%) 1 vote

Ayant de moins en moins bien survécu aux extrêmes températures des étés et hivers derniers, vous avez décidé que cette année sera différente.

Et séduit(e) par les différents avantages qu’apporte la pompe à chaleur, être au frais ou au chaud en fonction de la saison tout en faisant des économies sur vos factures, vous êtes déterminé à investir sur votre logement et votre bien-être, jusqu’au moment où s’est posée la question de votre impact environnemental.

Conscient(e) et soucieux(se) de l’état du climat et de la biodiversité, le doute soudain vous paralyse quant à la marche à suivre tandis que la prochaine saison, glaciale ou caniculaire approche.

Que faire ?!

S’il s’agit bien de vous, cet article vous aidera peut-être à trouver l’équilibre entre confort personnel et contribution écologique pour le plus grand nombre.

Désormais, acheter une pompe à chaleur vous permettra de plante un arbre pour compenser l’impact carbone de son installation.

L’inquiétant rapport du 6 mai 2019

L’IPBES (plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), surnommée « le GIEC de la biodiversité », le confirme.

Le rapport d’environ 1800 pages comprend les travaux réalisés par 145 experts issus de 50 pays, experts qui ont passés revue plus de 15.000 références scientifiques et sources gouvernementales pendant ces trois dernières années, et ont ainsi pu évaluer les changements survenus au cours des cinquante dernières années.

Bien que ce ne soit plus une surprise, le résultat actuel n’en est pas moins alarmant : le taux d’extinction des espèces est sans précédent et s’accélère.

Pas moins d’un million d’espèces, sur les 8 identifiées sur la terre et dans les mers, est menacé d’extinction à horizon de quelques décennies. 

La planète a déjà connu pas moins de cinq extinctions de masse, la dernière en date étant celle des dinosaures. 

En revanche, celle qui se profile se produit à un rythme qui est des centaines de fois plus rapide. De plus, c’est la première fois que cette catastrophe est totalement liée aux activités humaines. 

Et c’est sans parler de la désertification, de la dégradation des terres, de la gestion durable des terres, de la sécurité alimentaire et animale ainsi que de les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres… 

Oui, le tableau peint ici est plutôt sombre que ce soit pour la faune, la flore et nous autres habitants de la Terre d’aujourd’hui et de demain… 

… Mais il y a quand même une petite lueur d’espoir.

Même si les solutions basées sur la captation de carbone comme la reforestation ne pourront pas fonctionner indéfiniment, le rapport a particulièrement insisté sur l’importance de la gestion durable des forêts pour leurs permettre, ainsi qu’aux arbres récoltés pour la filière bois, de jouer pleinement leur rôle dans la séquestration des émissions de gaz à effet de serre. 

Conscience individuelle et collective face à la crise

Effectuer un changement en profondeur exige d’enclencher dès maintenant une action commune, politique et sociale, quant aux réductions d’émissions et modes de consommation pour réellement transformer les économies et les sociétés.

Mais en attendant que la conscience collective se décide enfin à agir à l’unisson, chacun peut déjà individuellement prendre le problème à bras le corps et apporter sa “petite” contribution à la solution… en plantant des arbres par exemple !

Petite graine pour l’Homme, grande bouffée d’air pour la Planète

Les conclusions du IPBES sont indiscutables, il est primordial de préserver les forêts actuelles et d’éviter leur conversion en terres agricoles ou plantations industrielles.

Le boisement de terres est utile mais doit être localement réfléchi notamment sur le peuplement forestier qui en sera issu et sur l’usage du bois produit qui en sera fait. 

D’autres écosystèmes humides comme les tourbières, les marais côtiers et les prairies doivent être absolument préservées. 

Nos amis les arbres constituent donc une aide précieuse pour de nombreuses raisons: réduire les inondations, apporter ombre et fraîcheur ou encore offrir un habitat à la biodiversité. 

Si les incitations à la reforestation comme à la captation du carbone sont précieuses, les arbres et la réponse technologique ne peuvent pas porter à elles seules le fardeau de la lutte contre le changement climatique. 

Petite initiative individuelle, mais toutefois un bon début, surtout sur le long terme.

Pompe à chaleur et reforestation: comment ça marche?

Bien, maintenant que le problème a clairement été énoncé, vous vous demandez sûrement quel début de piste, option ou solution reste-t-il à la personne qui désire néanmoins investir sur son logement et son confort tout en faisant le bien.

Très bonne question et heureusement pour vous, nous avons un cas concret pour vous montrer la marche à suivre.

L’exemple Sofath et Reforest’Action

SOFATH, spécialiste de la pompe à chaleur et leader en matière de géothermie, est une entreprise qui s’engage dans une démarche environnementale contribuant au reboisement d’une friche agricole française.

En s’associant à Reforest’Action, entreprise à vocation sociétale, SOFATH implique ses consommateurs dans une approche durable qui concilie performances économiques, responsabilité sociétale et environnementale en lançant sa campagne « 1 PAC achetée, un arbre planté ! ».

Un modèle participatif pour sensibiliser les consommateurs aux enjeux forestiers

Comment planter un arbre en 3 étapes

  1. Achetez une pompe à chaleur SOFATH 
  1. Utilisez le code d’accès que chaque professionnel ou particulier se verra remettre lors de son achat pour planter son arbre, en ligne, depuis la plateforme digitale de Reforest’Action, www.reforestaction.com rubrique « J’UTILISE MON CODE ». 
  1. Utilisez l’un des 500 Sprouts crayons offert par SOFATH pour l’occasion.

Les Sprout crayons sont des crayons graphites 100 % bio, durable et garantis sans plomb, fabriqués exclusivement à partir de composants naturels et biodégradables.

Pourvus d’une capsule contenant des graines de fleurs, de légumes et d’herbes (par ex. thym bio, sauge, myosotis), il ne vous reste plus qu’à regarder la plante pousser une fois le crayon arrivé à la fin de son cycle de vie.

De quoi commencer à se mettre bien et aider Mère Nature de façon originale!

Conclusion

Oui, l’alarme a été sonnée et le temps est compté.

Vous hésitez et oui, acheter une pompe à chaleur signifie que vis-à-vis de la pollution, vous faites partie du problème.

Néanmoins, au lieu de renoncer à votre achat pour la cause ou à égoïstement poursuivre votre achat en laissant la collectivité trouver une réponse, vous pouvez aussi décider de faire partie de la solution.

En effet, grâce à des entreprises et associations comme Sofath et Reforest’Action, vous pouvez agir et redonner une grande bouffée d’oxygène à chère petite planète Terre et ses nombreux habitants.

Comment?

Achetez votre pompe à chaleur chez eux et participez à leur projet international de reforestation, en plantant un arbre grâce au code donné au moment de votre achat ou en utilisant le sprout crayon, également offert pour l’occasion!

Les cyniques diront que ça ne traitera pas la racine du problème, et ils auront raison… Cependant, l’étude scientifique du IPBES est formelle: la reforestation fait bien partie de la solution et que sur le long terme son impact positif sur le climat, la biodiversité et l’humanité est bien réelle.

Éclairé par cet article, si vous décidez d’acheter n’oubliez pas de tenir votre engagement envers la restauration de la santé de notre planète.

Après tout, qui a dit que l’on ne pouvait pas commencer à la sauver en investissant dans son confort et en plantant un arbre?