Sélectionner une page
Cache clim extérieur : secrets de fabrication
5 (100%) 1 vote

Chaque cache clim extérieur est élaboré en suivant un processus de fabrication réparti entre 2 usines spécialisées. Le travail de métallurgie est réalisé par l’usine TPMS Métal de Aillant-sur-Tholon et la partie bois est gérée par la menuiserie ABCD située à Entrains-sur-Nohain. Chaque cache clim extérieur est donc entièrement fabriqué en Bourgogne !

Fabrication du cadre en métal des caches clim extérieurs AIR3D

Chaque cache clim extérieur est d’abord découpé sur une ligne automatisée de découpe laser de marque AMADA. La découpe au laser est idéale pour métaux durs ayant des épaisseurs de quelques millimètres. Elle offre une coupe très précise.

Les plaques de métal passent ensuite dans une presse plieuse afin d’obtenir les rebords avec une courbure d’une précision extrême. Ces rebords sont ensuite soudés manuellement.

Chaque plaque de métal (acier ou aluminium selon le modèle choisi) est peinte avant d’être emballée.

Menuiserie du cache clim extérieur

Le travail de menuiserie – découpe, ponçage… – est lui aussi entièrement réalisé en Bourgogne.
Les  lames persiennées sont en Niangon, un bois exotique de très bonne qualité et très durable, issu d’exploitations responsables bénéficiant du label FSC.

Le Niangon résiste bien à l’humidité et aux variations de température, mais selon les expositions, un traitement vernis, lasure ou peinture peut s’avérer utile. Chaque lame persiennée est réalisée d’un seul tenant, sans collage disgracieux, et s’intègre parfaitement aux orifices oblongs réalisés dans le côté métallique.

(Lire aussi : Cache clim : 10 points clefs pour bien choisir )