Sélectionner une page

Une brève histoire de la climatisation

Publié le 31 août 2018

Le fonctionnement d’une climatisation est similaire au principe du réfrigérateur aussi l’histoire de la climatisation est donc étroitement liée à celle de la réfrigération. Aussi évidente qu’elle puisse paraitre de nos jours, la climatisation  reste une invention récente. Cependant, le besoin de maîtriser la température intérieure est né à l’époque de la Rome antique.

Se rafraichir en été pendant l’antiquité

À Rome, les citoyens aisés profitaient du système d’aqueducs pour faire circuler de l’eau fraîche à l’intérieur des murs de leur maison. Les romains avaient également inventé le chauffage par le sol par d’ingénieux dispositifs de circulation d’eau chaude dans le sous-sol des plus luxueuses demeures. Ce type de système de chauffage et de refroidissement se retrouve jusque dans les fondations des demeures de style romain de la région lyonnaise ou encore à Alesia par exemple.

Au troisième siècle, l’empereur Elagabalus voit plus grand et fait construire une colline de neige transportée des Alpes à dos d’âne dans son jardin privé. Il faut cependant attendre le XIXe siècle pour voir apparaitre en Occident les première recherches sur la climatisation.

Se rafraichir en Chine

Dans l’entre deux, c’est l’éventail qui a prédominé. On utilisait déjà l’éventail en Chine il y a 3 000 ans, et c’est à un inventeur chinois du deuxième siècle que l’on attribue le tout premier ventilateur de plafond actionné à bras d’hommes.

L’autre technique naturelle consistait à construire des tours à vent sur le modèle des termitières ou des fourmilières.

L’apparition des ventilateurs

Vers la fin du XIXe siècle, les ingénieurs purent utiliser une énergie nouvelle : l’électricité.  La mise au point par Nikola Tesla du moteur à courant alternatif rend alors possible l’invention des ventilateurs au début du XXe siècle.

Les débuts de la réfrigération

C’est en 1850 que Ferdinand Carré invente le réfrigérateur à eau et ammoniac. Mais au XVIIIème siècle, il y avait déjà des glacières, en forme de trous « refermables » et composés de couches de sciures de bois, de paille et de glace, qui permettaient de conserver les aliments.

Un imprimeur écossais, James Harrison, a découvert le refroidissement par réaction chimique entre le métal et l’éther. Il a alors décidé de transformer ce gaz en liquide en utilisant une pompe pour le compresser. C’est alors qu’il remarque que ce liquide refroidit les tuyaux qui le contiennent quand il repasse à l’état gazeux.

La premier modèle de clim

Il faudra attendre en 1902 pour bénéficier du premier modèle de climatiseur moderne, lequel a été inventé par l’ingénieur américain Willis Haviland Carrier. Ce dernier est aussi le propriétaire de la société Carrier Engineering Corporation, laquelle est connue actuellement sous le nom de « Carrier » et détient une forte notoriété sur le marché. Telle est l’histoire de la climatisation !

En 1902, Willis Carrier concevait ainsi le premier système de climatisation moderne. Jeune ingénieur, Willis Carrier travaille à la compagnie Buffalo Forge spécialiste de la fabrication de radiateurs et ventilateurs. Sa première mission sera de résoudre une panne affectant une imprimerie de Brooklyn, liée à l’humidité des locaux qui contractait le papier et gênait l’impression.

Il conçu alors une machine qui modulait la chaleur et l’humidité afin de créer un environnement intérieur stable. Son appareil nommé «Apparatus for Treating Air» a été breveté en 1906 après 4 ans de travail quotidien.

En 1922, il invente un système de réfrigération par force centrifuge, équipé d’un compresseur.

La clim : le fondement de nos sociétés modernes

Sur cette révolution repose une partie de notre mode de vie moderne : travail, loisirs, déplacements… Dans les années 30, l’air conditionné a pris d’assaut les grands magasins, les trains et les bureaux, faisant grimper en flèche la productivité des travailleurs. Les vols transatlantiques suivront quelques décennies plus tard.

En 1965, la climatisation n’équipe que 10% des foyers américains. En 2007, le chiffre passe à 86%. Un succès foudroyant.

Quel avenir pour la climatisation ?

La climatisation connectée et intelligente est une piste sérieuse pour l’évolution de ce dispositif. Des appareils capables de s’adapter en temps réel aux conditions météo, à l’humidité et d’en informer l’usager directement sur son smartphone constitue une piste des plus appréciables.

L’enjeu majeur reste l’environnement. Les nouveaux modèles de clim devront polluer moins grâce à des gaz sans effet de serre, une filière de recyclage complète et l’utilisation de ressources renouvelables, par exemple des panneaux solaire plus performants ou des forages géothermiques.

A découvrir également