Sélectionner une page

Pourquoi et comment faire un bilan thermique de son domicile ?

Publié le 10 mars 2021

Consommer moins d’énergie tout en gardant un excellent niveau de confort. Voilà en résumé l’objectif du bilan thermique. Résultat direct : faire des économies sur votre facture de chauffage ou de climatisation. l’objectif du bilan thermique est donc d’identifier les sources de déperdition d’énergie d’un bâtiment pour les corriger.

Qu’est ce qu’un bilan thermique ?

Un bilan thermique permet d’identifier les points à améliorer dans votre logement quant aux déperditions potentielles. Avec un bilan thermique, vous savez quels travaux entreprendre pour réduire votre facture d’énergie et par lesquels commencer.

De façon concrète, un bilan thermique consiste en un rapport détaillé incluant de nombreuses mesures chiffrées sur votre habitation. Tout est passé au crible : orientation, mur, ouvertures, climat de votre région, sources d’énergies utilisées etc.

Quels critères sont-ils pris en compte lors d’un bilan thermique ?

L’ensemble du bâti est passé en revue. Chaque élément est susceptible d’être optimisé ou remplacé. Les critères déterminants sont :

sa situation géographique : région, exposition, rayonnement solaire…
la qualité des menuiseries : portes, fenêtres, volet…
la qualité de l’isolation : murs, toit…
les surfaces de déperdition d’énergie, aussi appelé ponts thermiques
le type de chauffage / climatisation
la ventilation
la production d’eau chaude sanitaire
les sources d’énergie utilisées : renouvelables, gaz, fioul, électricité…
le type d’éclairage
le nombre d’habitants

En outre, des relevés de consommation réelle du bâtiment seront exploités et pondérés par les conditions climatiques afférentes.

Quel bilan thermique choisir ?

Il existe différents types de bilans thermiques au sens large. Il convient de choisir celui qui correspond à votre projet.

L’étude thermique pour une construction neuve

Le constructeur doit effectuer une étude thermique complète pour obtenir son permis de construire. Ce bilan est aussi appelé attestation RT2012.

En effet, une construction neuve doit respecter un certain niveau de performance énergétique.
Le Grenelle de l’Environnement a fixé un plafond de consommation énergétique de 50 kWhep/m²an.
Ve bilan est effectué par des logiciels standardisés d’étude thermique (RSET).

Le DPE pour une opération immobilière

Le DPE est un document obligatoire a faire établir par un professionnel indépendant lors de la vente ou la mise en location d’un bien pour plus de 4 mois. Il est annexé à l’acte de vente. Il est valable 10 ans.

Le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, permet de classer une habitation en 6 catégories, signalée par une étiquette de A à F. Objectif mieux informer les acquéreur ou locataires de la qualité environnementale du bâti et sa consommation d’énergie.

Le DPE détaille les matériaux du bâti, les équipements de chauffage ou de climatisation disponibles, la ventilation de l’habitation… ainsi qu’un calcul de la consommation d’énergie potentielle.

Le DPE va proposer des suggestions d’amélioration de l’habitat mais ces travaux ne sont pas du tout obligatoires.

L’audit énergétique pour améliorer son logement

L’audit énergétique est un bilan thermique complet. Ce bilan thermique permet de connaître avec précision la quantité d’énergie nécessaire pour chauffer et/ou refroidir un logement.

Il comporte une étude thermographique du bâtiment, une enquête sur les usages des occupants en matière de consommation d’énergie.

Comment faire un bilan thermique simplifié soi-même ?

Vous pouvez obtenir une estimation de votre déperdition thermique avec la méthode du coefficient de déperdition volumique du bâtiment (G) exprimé en Watt par mètre cube et par degré.

Score thermique = G x V x D (T° consigne – T° base)

G : Valeurs moyennes observées ci-dessous :

Isolation norme RT 2012 : G = 0,22 à 0,35
Isolation norme RT 2005 électricité : G = 0,58
Maison RT 2005 = 0,8
Isolation norme RT 2005 gaz : G = 0,92
BBC rénovation 2009 : G = 0,47
Isolation norme RT 2005 : G = 0,65
Isolation norme RT 2000 : G = 0,8
HPE rénovation 2009 : G = 0,87
Maison RT 2000 : G = 0,9
Construction après 1980 : G = 0,90
Maison 1990 : G = 1,1
Construction ancienne isolée : G = 1,1 à 1,4
Maison années 80 : G = 1,1
Immeuble années 80 : G = 1,3
Maison ancienne mur épais pas isolée : G = 1,4 à 1,6
Bâtiments années 1960 : G = 1,6
Bâtiments années 1950 : G = 1,8
Construction très mal isolée : G = 1,6 à 2
Véranda : 2,5 à 3

V : volume du bâtiment (en m3)

D: différence de température entre l’intérieur et l’extérieur

Attention: ce coefficient simplifié est désormais remplacé par le coefficient Ubat, mais il reste néanmoins pratique et simple d’utilisation pour un estimatif global approximatif.

Combien coûte un bilan thermique ?

Une étude thermique préalable à une construction RT 2012, réalisée par un bureau d’études, peut coûter entre 400 € et 1 200 €.

Un DPE coûte entre 100 et 150 €.

Un audit énergétique coûte entre 350 € et 1 000 €.

Depuis 2018, l’audit énergétique est éligible au CITE. Les frais engagés pour faire réaliser ce bilan thermique font l’objet d’un crédit d’impôt de 30%.

Pour être éligible au crédit d’impôt, ce bilan thermique doit être effectué par un climaticien certifié et comporter plusieurs propositions de travaux de rénovation énergétique permettant de réaliser des économies d’énergie immédiates de 30 %.

Les travaux généralement suggérés à l’issu du bilan thermique sont :

  • le remplacement d’une chaudière à fioul ou à gaz de plus de 20 ans par un modèle à condensation
  • l’installation d’un système de chauffage au bois
  • isolation des combles
  • pose de double vitrage
  • isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur

A découvrir également