Sélectionner une page

Comment un ventilateur rafraîchit-il ?

Publié le 25 mai 2020

Chaque été quand les températures se mettent à augmenter dans nos habitations, nous sommes nombreux à nous tourner vers le ventilateur, cet appareil familier conçu pour nous aider à rester au frais lors des grandes chaleurs. Mais comment se fait-il que le ventilateur parvienne à nous rafraichir ? Contrairement à un climatiseur qui refroidit l’air, le ventilateur se contente de brasser de l’air à température ambiante.. et pourtant il procure cette délicieuse sensation de fraicheur telle une brise d’été. lors, comment un ventilateur rafraîchit ?

Un ventilateur ne rafraîchit pas…vraiment

Cela peut paraître étonnant à cause de l’usage que l’on en fait, mais en réalité un ventilateur ne rafraîchit pas directement l’air. En effet, les pales de l’appareil se contentent de brasser l’air souvent chaud de la pièce dans laquelle il se trouve, la sensation de fraîcheur que l’on ressent n’est donc pas due au mouvement des hélices. Si vous placez un thermomètre face à un ventilateur vous constaterez qu’il est à la même température que l’air ambiant.

En fait, c’est même plutôt l’inverse qui se produit (de façon très peu sensible). La thermodynamique – science des transferts d’énergie- indique en effet que le mouvement d’un ventilateur a plutôt tendance à réchauffer l’air d’une pièce. Les pales, en bougeant provoquent un frottement au niveau des molécules présentes dans l’air, ce qui a pour effet de faire grimper la température ambiante.

Une réaction physique sur la peau humaine

Pour répondre à la question qui nous taraude, il faut s’intéresser à la manière dont fonctionne le corps humain. Lorsqu’il fait chaud, le corps humain cherche à se réguler pour maintenir sa température à 37 degrés. Pour se faire, il va produire de la sueur qui va s’échapper par tous les pores présents à la surface de notre peau.

Cette sueur est composée à 99% d’eau, et recouvre donc la couche supérieure de notre peau, où sont également placés les capteurs de températures de notre corps. La sensation de fraîcheur que l’on ressent à cause du ventilateur est donc uniquement due au fait que le vent projeté vient souffler directement sur notre peau humide. La fine pellicule de sueur s’évapore en induisant un refroidissement effectif de la température à la surface de la peau, toujours en vertu des principes de la thermodynamique.

Pour résumer, la ventilation de l’air accélère l’évaporation de la sueur par les pores de la peau. L’évaporation a besoin d’énergie thermique, qu’elle puise dans notre corps, dont la température diminue avec à la clef une sensation de fraîcheur bienvenue.

Le ventilateur brasse de l’air chaud et ne possède en lui-même pas la possibilité de rafraîchir l’air. La sensation de fraîcheur que l’on ressent est donc uniquement due au fait que l’air projeté par le ventilateur participe à l’accélération du processus d’évaporation de la sueur par le corps humain. Un ventilateur ne rafraîchit donc pas, mais assiste notre corps dans son processus naturel de rafraîchissement.

Comment optimiser la sensation de fraîcheur d’un ventilateur ?

Afin d’accentuer la sensation de fraîcheur que peut procurer le ventilateur, il y a quelques astuces que vous pouvez utiliser. Premièrement, il est possible de placer des bouteilles d’eau congelées en face de l’appareil, qui va donc diffuser l’air frais qu’elles dégagent dans toute la pièce. Deuxièmement, vous pouvez utiliser un brumisateur sur votre peau afin de maximiser la sensation de fraîcheur que va procurer le ventilateur.

 

A découvrir également