Sélectionner une page
Canicule : attention aux faux climatiseurs
5 (100%) 2 votes

Ils fleurissent comme le muguet au printemps. “Ils”, ce sont ces “climatiseurs révolutionnaires que les français s’arrachent”. Ces annonces publicitaires sont absolument partout sur internet. Surtout lorsque les températures flirtent avec les 32°C et que les français cherchent une solution pour se rafraichir.

Hélas, les attentes de ceux qui passent commande de ces appareils sont souvent déçues. En fait de “climatiseur”, ils reçoivent un simple rafraîchisseur d’air en provenance directe de Chine. Le phénomène est tel que Le Monde lui a consacré un article. L’occasion pour nous de rappeler la différence entre un climatiseur, un rafraîchisseur et un ventilateur.

Un climatiseur révolutionnaire made in China

L’argumentaire est bien rôdé. Les photos montrent un petit cube bleu assez design. Le texte promet un prix imbattable sur un « climatiseur que les Français s’arrachent » et qui « bat tous les records de vente » voire même un “climatiseur qui fait trembler les constructeurs du marché” et qui est “équipé des dernières technologies issues de la recherche climatique » etc.

On trouve la plupart de ces “climatiseurs révolutionnaires” pour un tarif d’environ 50 euros, frais de port compris avec 2 à 3 semaines de délais de livraison. Et pour cause, la plupart sont expédiés directement de Chine par leurs fabricants. C’est le principe du dropshipping : le site sur lequel vous passez commande se contente de transmettre votre commande à la manufacture. SAV, service client, garantie, gestion des stocks, droits de rétractation sont souvent des concepts très abstraits pour ces usines du bout du monde.

Un rafraîchisseur d’air de qualité médiocre

L’UFC-Que Choisir a testé un modèle pour en avoir le coeur net. “Ce modèle se décline sous de nombreuses marques : Arctic Cube, Arctic Air, Air Cooler, CoolAir” explique le journal. Les tests ne s’avèrent pas concluants. “Là où le flux d’air des Rowenta et Dyson de notre sélection se ressent jusqu’à 6 mètres, celui de ce cube s’estompe dès 70 centimètres”, “l’appareil s’est mis à fuir abondamment” etc.

Une qualité qui s’explique sans doute par le prix de revient réel du petit cube : comptez 5 euros sur le site AliExpress pour une commande de masse. Bilan carbone effarant en prime pour un produit qui vient de l’autre bout de la terre en avion.

Quelle différence entre un rafraîchisseur d’air et une vraie climatisation ?

Lorsqu’il fonctionne, le rafraîchisseur d’air fait passer l’air à travers un filtre imbibé d’eau. L’eau se recharge via un petit réservoir. Cela permet, notamment si l’eau est très froide, de gagner un peu de fraîcheur par rapport à un ventilateur classique.

Le principe de fonctionnement de ce type d’appareil repose sur une propriété physique connue depuis des millénaires : le refroidissement par évaporation. En effet, l’évaporation d’un liquide dans l’air ambiant prend de l’énergie sous forme de chaleur à son environnement d’origine. C’est la raison pour laquelle on a froid en sortant de la douche ou qu’une serviette mouillée enroulée autour d’une bouteille permet d’en réduire la température.

A la différence du climatiseur, le rafraîchisseur d’air ne permet pas de régler précisément la température.

Un climatiseur par ailleurs désigne un appareil capable d’apporter des modifications thermiques et hygrométriques au local dans lequel il est installé. Il repose sur l’utilisation d’un gaz et d’un compresseur. Le gaz sous l’effet de la pression se contracte, puis se dilate, générant du froid qui est injecté à l’intérieur d’un local ou d’une habitation.

En savoir plus sur le fonctionnement d’une climatisation