Sélectionner une page

Vous êtes ici : Accueil > Dossier climatisation > Entretien d’une climatisation > Clim et santé : quels risques ?

La climatisation et la santé

En période de forte chaleur, on est tenté de mettre en route la climatisation aussi bien à la maison, qu’au travail ou dans la voiture. Mais l’utilisation de tous ces appareils produisant du froid est-il sans risque pour la santé ? Quels effets la climatisation peut-elle avoir sur notre santé ? Réagissons nous tous de la même manière ? L’utilisation des climatiseurs est pourtant parfois nécessaire en raison de la fragilité de certains personnes, au regard des conditions de travail. C’est ici que doit intervenir un réglage et un entretien régulier de l’appareil.

La climatisation : attention au choc thermique

Une des premières conséquences néfastes à laquelle on pense lorsque nous évoquons la climatisation est le coup de froid ressenti en pénétrant dans une pièce climatisée. Nous parlons alors de choc thermique. La définition du choc thermique est le changement brutal de la température du corps. Ce choc thermique peut arriver lorsque la différence de température excède 10°C. Lors d’un choc thermique, la personne peut avoir un malaise ou bien plus grave un arrêt cardiaque.

Il est donc très important de bien régler la température de sa climatisation. Il est recommandé en général de ne pas descendre en dessous de 21°C et si possible d’avoir un écart entre la température extérieure et intérieure de l’ordre de 5 à 6°C. Ce sont des recommandations car chacun ressent la température différemment, il faudra prendre en compte ceparamètre lors d’un réglage en open-space notamment.

Il est à noter que pour des personnes en bonne santé, il faut une semaine à votre corps pour s’habituer à la chaleur et donc une semaine pour réussir à vivre sans climatisation.

coup de froid

La climatisation assèche l’air

En plus de générer de la fraicheur et de provoquer un choc si la température est mal réglée, la climatisation envoie un souffle d’air. Souvent dans les bureaux, ce courant d’air tombe sur les épaules ou la nuque des employés. Ce courant va provoquer des contractures et donc de la douleur accompagné de maux de tête. Si possible il faudra réorienter les flux d’air du climatiseur ou déplacer son bureau.

Enfin l’air renvoyé par les climatiseurs assèche beaucoup l’air ambiant. Cet air sec va assécher les yeux, ce qui va provoquer une gêne oculaire. Et dans le pire des cas cela peut provoquer une conjonctivite. Il faudra réhydrater son œil si besoin avec du sérum physiologique.

Cet air sec peut également fragiliser la peau, l’assécher. Il faudra donc bien hydrater sa peau.

Enfin cet air assèchera la gorge et provoquera des irritations souvent sans gravité mais pouvant aller jusqu’à la toux d’irritation. Pour remédier à cette toux d’irritation il faudra sucer des bonbons (sans sucre !) pour saliver et ainsi réhydrater votre gorge.

La climatisation : infections ORL bénignes

Outre l’asséchement de l’air, la climatisation peut provoquer toutes sortes d’infections au niveau de notre système ORL (Oto-Rhino- laryngie), des infections souvent respiratoires. La différence de température entre l’extérieur et l’intérieur peut provoquer des toux, fragiliser les muqueuses nasales et donc provoquer toutes sortes de maladies infectieuses souvent bénignes.

Ces dernières années les affections ORL sont en augmentation dans nos pays, et on commence à voir apparaitre des résistances aux médicaments. Pour information ce type de maladie est la première cause de consultations chez le médecin. Comme son nom l’indique, les affections ORL concernent toutes les maladies du système ORL à savoir le nez et les sinus, la gorge, les oreilles et les glandes salivaires. Pour le nez et les sinus, les affections le plus courantes sont bien sur le rhume et la sinusite. La sinusite est un rhume qui dure trop longtemps. Lorsqu’on est touché par une affection à la gorge. Cela se traduit par une simple toux mais cela peut aller jusqu’à l’angine si on est infecté.

Climatisation et allergies

La climatisation a tendance à amplifier les symptômes chez les personnes allergiques. Dans les pièces climatisées, les allergènes ont tendance à se concentrer dans l’air climatisé. Comme vu précédemment les écarts de températures vont fragiliser les muqueuses nasales et donc accentuer des rhinites allergiques. Chez des personnes allergiques ou asthmatiques, une concentration d’allergènes pourra déclencher une crise d’asthme.

Pour limiter l’aggravation des symptômes des allergies, et de l’asthme, il faut éviter qu’il y ait un trop grand écart de température. Mais il faut également vérifier et nettoyer les filtres régulièrement. Dans un climatiseur, dans l’air soufflé on peut retrouver de la poussière de pollens ou de champignons : toutes ces choses qui vont aggraver les allergies.

rhume de climatisation

Climatisation : prolifération des virus et bactéries

Comme vu précédemment, la climatisation peut engendrer un grand nombre de désagréments, rhume, sinusite, toux…. En général il ne s’agit que de petites infections sans gravité.

Certains virus plus problématiques tels que le virus de la grippe ou celui de la gastro entérite peuvent se propager via une climatisation mais le risque de propagation reste très faible surtout si vous êtes équipés d’une ventilation naturelle ou mécanique. Les systèmes avec une centrale de traitement d’air sont plus à risque, pour ces systèmes il faut vérifier les filtres régulièrement pour limiter les risques.

Par contre plus inquiétant est le risque de prolifération de la légionellose. La légionelle est une bactérie qui peut provoquer des infections très sérieuses comme des pneumopathies. Les voies aériennes sont les vecteurs de cette bactérie qui une fois inhalée, va infecter le système respiratoire. Cette maladie est grave et peut être mortelle chez des patients fragiles.

La légionelle est une bactérie qui va se développer dans des systèmes d’alimentation en eau ; système que l’on va retrouver dans les climatiseurs, les jacuzzis, les canalisations…. C’est donc une maladie que nous redécouvrons aujourd’hui à cause de notre mode de vie. Pour se développer cette bactérie a besoin d’eau douce, de chaleur (la température de l’eau doit être comprise entre 25° C et 47 °C) mais aussi être en présence de résidus de zinc, d’aluminium et de fer. Pour être contaminé par cette bactérie, il faut inhaler des gouttes d’eau contenant la bactérie.

On peut donc se trouver en présence de cette bactérie dans les robinets, les fontaines, les climatiseurs. Une fois contaminée la personne peut présenter 2 types de maladies : l’une sans gravité, qui ressemble à la grippe et qui se guérit de manière spontanée en 5 jours maximum ; et l’autre beaucoup plus grave appelé légionellose. La légionellose est une infection grave des poumons, c’est une maladie qui peut être mortelle (environ 1 cas sur 10) et qu’on a l’obligation de déclarer aux autorités.

Pour éviter le développement de cette bactérie, il suffit d’entretenir correctement son climatiseur, éviter toute eau stagnante, s’assurer que l’eau circule correctement, vérifier que toutes ses canalisations sont en bon état et surtout maintenir une eau à plus de 60°.

Autres maux : Sick building syndrome, maladie de Raynaud….

D’autres pathologies moins connues peuvent aussi être aggravées ou provoquées par la climatisation.

Tout d’abord il y a le «  Sick Building Syndrome » ou « syndrome du bâtiment malsain » en français. Il s’agit d’un ensemble de symptômes ou de maladie très souvent inexpliquée et que leur seul point commun soit un lieu. Ce syndrome n’a pas de cause unique mais plusieurs facteurs sont avancés : composition des matériaux de construction, air non suffisamment ventilé…

Tout cela entraine dans ces bâtiments concernés une hausse de l’absentéisme. Ce mal est encore peu connu car difficile à diagnostiquer, il a été identifié dès les années 70, dans des bâtiments neufs. Tous les symptômes liés à ce syndrome (nez qui coule, maux de tête, affections ORL….) peuvent aussi résulter d’un mauvais entretien de la climatisation.

La maladie de Raynaud (et non syndrome de Raynaud, beaucoup plus grave) est liée à une mauvaise circulation du sang dans les extrémités (doigts, orteils). Ce trouble de la circulation apparait lors d’une exposition au froid. Un climatiseur trop froid peut provoquer une crise en plein été. Lors d’une crise, les extrémités (doigts, orteils) deviennent blanches et sont toutes engourdies et froides, le sang ne circule plus. La crise dure en général que quelques minutes.

Climatisation et bonne santé

La climatisation n’a pas que des effets néfastes sur la santé. Une climatisation bien entretenue, et bien réglée peut apporter beaucoup de confort à des personnes fragiles. Lors de la canicule en 2003, ce sont les personnes âgées qui ont le plus souffert. Aujourd’hui bon nombre de maison de retraite, d’EPHAD sont climatisés. De plus la chaleur fatigue, il est reconnu que dans les entreprises il est mieux de travailler au frais. La climatisation dans une pièce peut également apporter un peu de répit à une personne allergique, l’air dans une pièce climatisée sera moins chargé en pollen qu’à l’extérieur. De plus certains climatiseurs ont des systèmes de filtrations qui permettront de piéger les acariens, poussières, pollens, réduisant ainsi les risques d’allergie dans la pièce.

De même pour un grand trajet en voiture ce sera moins fatiguant d’avoir la climatisation. En conclusion on ne peut pas rendre notre climatisation responsable de tous nos maux. Il suffit de bien régler la température et d’entretenir correctement son appareil pour n’en retirer que les bénéfices.

Un cache clim peut-il prévenir les risques sur la santé ?

L’ajout d’un cache clim sur votre climatisation permet de prolonger sa durée de vie et de réduire les risques sanitaires. En effet, le cache clim prévient le développement de bactéries ou de germes dans le filtre externe de la climatisation. Il réduit également la température intérieur du bloc externe afin d’éviter l’effet “bouillon de cultures”.