Sélectionner une page

Une “fenêtre liquide” innovante capable de stocker la chaleur

Publié le 11 janvier 2021

Les fenêtres de nos logements et bureaux font l’objet de nombreuses attentions. Les scientifiques travaillent énormément pour améliorer le fonctionnement de ces lucarnes. Objectif : quelles fassent bien plus que simplement laisser passer la lumière en isolant au mieux du froid.

Selon un rapport de 2009 des Nations Unies, les bâtiments représentent 40% de la consommation mondiale d’énergie et les fenêtres sont responsables de la moitié de cette consommation. La fenêtre est donc le meilleur moyen de rafraichir nos logement en été et de els réchauffer en été.

Les nouvelles fenêtres de demain utilisent par exemple du verre spécial capable de produire de l’électricité en se comportant comme un panneau solaire. Autre piste : fabriquer une fenêtre capable de stocker la chaleur pour la restituer quand il fait plus froid. Prometteur.

Une fenêtre thermoréactive

La fenêtre intelligente “thermoréactive” développée par les chercheurs de l’Université de Singapour fonctionne avec un liquide à base d’hydrogel littéralement coulé entre deux panneaux en verre.

Par rapport aux fenêtres double vitrage que nous connaissons bien, cette technologie permettrait de réduire la consommation d’énergie de chauffage et de climatisation des bâtiments de 45% tout en étant plus simple à fabriquer et moins chère.

Ce type de fenêtre peut en outre être créé dans toutes les formes et toutes les dimensions, que ce soit une petite lucarne pour un oeil de boeuf ou une grande baie vitrée.

Un complément à la climatisation

Au plus chaud de la journée, cette fenêtre a une température de contact beaucoup plus basse qu’une fenêtre en verre standard soit un différentiel de 34°. Selon les chercheurs, une pièce équipée de ce type de fenêtre consomme 11% d’énergie en moins pour maintenir la même température qu’une pièce équipée d’une fenêtre classique.

Des tests d’insonorisation semblent indiquer que la fenêtre liquide réduisait le bruit de 15% plus efficacement que les fenêtres à double vitrage.

Quelques limites

Lorsque l’hydrogel chauffe sous l’effet de la chaleur, la fenêtre devient opaque afin de bloquer les rayonnements solaires. Cette opacité agit comme un effet rideau et permet de limiter le réchauffement de la pièce aux heures les plus chaudes de la journée et donc d’économiser en climatisation.

Toutefois, cette opacité présente un inconvénient : elle bloque aussi la vue. Question de goût mais il n’est pas dit que tout le monde apprécie d’être coupé de l’extérieur.

A découvrir également