Sélectionner une page
Pourquoi la climatisation est-elle aussi froide dans les avions ?
5 (100%) 2 votes

Attention au choc thermique ! Prendre un avion par une température caniculaire peut réserver une désagréable surprise. En effet, la température à l’intérieur des avions est souvent bien frisquette avec une climatisation poussée à fond pendant l’ensemble du vol. Il y a en fait une vraie raison qui explique pourquoi l’air conditionné est réglé sur une température aussi basse dans les avions de ligne.

Une température plus froide pour réduire le risque de malaise

Une étude d’ASTM International et financée par la compagnie KLM démontre qu’en avion, les passagers seraient plus susceptibles de s’évanouir et d’être victime d’hypoxie. Il s’agit d’un malaise lié à une “diminution de la quantité d’oxygène distribuée par le sang aux tissus”. Sous l’effet de l’altitude, d’une baisse de pression atmosphérique, d’une immobilité prolongée le corps ne reçoit pas assez d’oxygène ce qui peut provoquer des évanouissements.

Dans un avion, le phénomène d’hypoxie est normalement évité grâce à la pressurisation des cabines. La pression dans l’appareil est cependant inférieure à la pression atmosphérique au niveau de la mer. Selon la règlementation aérienne, la pressurisation de la cabine doit simuler une altitude maximale de 8000 pieds (2438 mètres).

À cette altitude, la diminution de la quantité d’oxygène est très faible et généralement sans conséquence pour une personne en bonne santé. Mais certaines personnes ont un taux d’oxygène inférieur à la normale. Les compagnies aériennes préfèrent donc avoir des passagers congelés plutôt que des risques de malaises et évanouissements. Abaisser la température permet de réduire le risque d’hypoxie.

Selon l’étude, le risque de syncope lors d’un vol varie entre 15% et 22% soit entre 3 et 9 apparitions pour 1000 passagers et par heure de vol. La syncope en elle-même ne constitue pas un danger pour la santé mais elle peut propager un sentiment de peur et de panique au sein des passagers, ce que les compagnies aériennes cherchent avant tout à éviter.

En savoir plus sur la syncope

D’un point de vue médical, une syncope est un symptôme qui se traduit par une brève perte de connaissance liée à une baisse transitoire de la perfusion cérébrale.

Un test d’hypoxie permet de prédire le taux d’oxygène dans le sang pour une personne se trouvant dans un avion. Ce test consiste à respirer pendant 20 minutes un mélange gazeux qui contient moins d’oxygène que l’air ambiant, puis à mesurer la quantité d’oxygène dans le sang. Le résultat permet d’établir si la personne nécessite de l’oxygène en avion.

Un des dangers de l’hypoxie vient du fait que le sujet n’a absolument pas conscience de la perte de ses capacités cérébrales avant que survienne l’évanouissement.