Sélectionner une page

Climatisation : quelle est la température idéale ?

Publié le 1 septembre 2019

Bien régler sa climatisation n’est pas une mince affaire. Trop froide, vous risquez un choc thermique, un coup de froid voire même une facture d’électricité pharaonique. Trop chaude, vous n’êtes pas assez productif et l’effet bénéfique s’évapore. La bonne nouvelle c’est que des études scientifiques de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance permettent de répondre à cette épineuse question de façon précise.

La bonne température selon la saison, l’heure du jour et l’activité réalisée

Quelle est la température idéale en journée

Que ce soit pour travailler ou pour se divertir, il existe bel et bien une température idéale en journée. En réalité, la température de confort optimale est proche de la température ambiante même en cas de canicule.

La recommandation officielle est de régler la température de votre climatiseur 8°C en dessous de la température extérieure. Ainsi, si la température extérieure est de 30°C, vous devez régler votre clim sur une température nominale de 22°C.

Si vous êtes au travail, c’est le niveau d’activité physique qui doit déterminer la température optimale de la pièce. Pour un travail sédentaire (station assisse sur ordinateur), une température allant de 24°C est fortement recommandée par l’INRS . Pour un travail qui demande un minimum d’activité physique comme de la préparation de commande par exemple, une température de 19°C sera idéale.

Quelle température pour une nuit tranquille ?

42% des Français déclarent être réveillés par la température selon l’INSV. La climatisation offre donc un réel avantage pour passer une nuit de repos total.

Une température située entre 16 et 18°C favorise le sommeil et facilite la respiration. L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) explique que au-delà de cette plage de valeurs, la nuit est perturbée par une diminution du sommeil à ondes lentes et une fragmentation du sommeil paradoxal.

Avis aux couples qui partagent le même lit : une personne dégage autant de chaleur qu’une ampoule de 80 watts.

Clim trop froide : y a t’il un risque de choc thermique ?

La climatisation peut provoquer de multiples problèmes de santé c’est un fait. Doit-on y ajouter un potentiel risque de choc thermique si on passe rapidement d’un espace climatisé à l’extérieur très chaud lors d’un épisode caniculaire ?

Un choc thermique est possible quand plus de dix degrés séparent les deux environnements. Les effets sur la santé sont rarement dangereux mais vous pouvez ressentir des picotements dans les membres, une légère nausée ou des maux de tête désagréables… voir violents si vous avez bu de l’alcool qui renforce ces effets.

Optimiser sa clim pour réduire sa facture

En moyenne, la climatisation augmente de 10 % notre consommation annuelle d’énergie. Pensez donc à bien fermer les stores et volets pendant la journée lorsque le soleil tape, et à bien ventiler cette pièce aux heures les plus fraîches, généralement la nuit.

Attention aussi à ne pas laisser fenêtres et portes ouvertes lorsque votre climatisation est en marche. Pour être sûr de ne pas oublier (surtout si votre clim est programmée ou connectée), sachez qu’il existe des capteurs permettant d’éteindre la climatisation automatiquement lorsque vous ouvrez une fenêtre. Un plus si vous avez des enfants parfois peu soucieux des économies d’énergie.

Enfin, il vaut mieux éviter de sélectionner la température la plus basse possible du climatiseur pour faire baisser rapidement la température de la pièce. Ceci a pour effet d’enclencher la puissance maximale de votre climatiseur ce qui augmente sa consommation. Il suffit de choisir la température intérieure souhaitée et elle baissera progressivement en consommant moins.

Comment réussir l’achat de sa future climatisation ?

Avant même de choisir son climatiseur, il est important de se poser la question de la puissance de ce dernier. En effet, un appareil pas assez puissant ne vous donnera pas satisfaction sur la fraîcheur de la pièce. Vous pousserez donc l’appareil à fond, entraînant par là même une surconsommation électrique et une usure prématurée de l’appareil en lui-même. À l’inverse, personne n’a envie de dépenser une fortune dans un appareil capable de refroidir un appartement entier, alors que vous avez prévu de refroidir uniquement votre chambre.


Alors voici une règle simple pour acheter une bonne climatisation : il vous faut tout simplement connaître le volume de la pièce. Sachez que 1 m3 demande une puissance de 50 watts. Il faudra légèrement pondérer cette donnée, si votre pièce ou votre logement est mal isolé. Vous devrez ensuite jeter un coup d’œil au niveau sonore, ainsi qu’aux options proposées par le fabricant.


Il faut savoir qu’un climatiseur monobloc est réservé à des pièces entre 30 et 40 m2 maximum. Au-dessus de cette surface, vous devrez plutôt opter pour des climatiseurs avec des splits déportés, voire à des clims fixes. Il vous faudra dans ce cas, faire appel à des installateurs spécialisés.

A découvrir également