Sélectionner une page
Comment réinventer la climatisation pour sauver la planète
5 (100%) 1 vote

3 millions de dollars. Voilà ce que le charismatique patron de Virgin, Richard Branson, a mis sur la table pour inciter les chercheurs à inventer la climatisation de demain. Une clim surtout moins consommatrice d’énergie à l’heure où tous les experts tirent le signal d’alarme en vue d’une explosion des température sur Terre.

Le constat de départ

Le nombre de climatiseurs pourrait passer de 1,2 milliard d’unités aujourd’hui à plus de 4,5 milliards d’ici 2050. L’air conditionné domestique pourrait à lui seul provoquer une hausse de température de 0,5°C à l’échelle de la planète d’ici à 2100  pointe un rapport préliminaire. Les pays en développement vont massivement s’équiper en systèmes de climatisation d’ici à 2050, avec un facteur de croissance de l’ordre de 5. L’urbanisation, le réchauffement climatique, la hausse du niveau de vie et l’augmentation de la population sont les 4 facteurs de cette croissance exponentielle. 90% des américains sont équipés d’une climatisation contre 7% des indiens et 9% des indonésiens.

Selon l’étude, les climatiseurs modernes les plus efficaces n’ont atteint que 14% de leur efficience énergétique maximale théorique. L’effort se portant sur la baisse des coûts plutôt que sur la recherche de solution véritablement innovantes.

Le Global Cooling Prize à la rescousse

Richard Branson a donc créé un fond de recherche spécial doté de 3 millions de dollars qui seront distribués aux participants ayant proposé les meilleures alternatives technologique aux système de climatisation actuels. Le Global Cooling Prize est cautionné en partie par la gouvernement indien.

Selon le constat réalisé par les responsables du Prix, les consommateurs achètent majoritairement des climatisations peu chères sans trop se soucier de la consommation électrique sur la durée ni de son entretien. Pour changer ce paradigme, il faut donc investir massivement dans la R&D pour proposer une révolution à-même de faire bouger les lignes et les consommateurs.

Parmi les start up engagées dans la compétition, citons par exemple SkyCool Systems qui fabrique des panneaux capables d’améliorer l’efficacité énergétique des climatiseurs actuels. Le principe repose sur l’exploitation d’un processus connu sous le nom de « refroidissement par radiation » qui refroidit déjà notre planète par le biais de d’émanations de lumière infrarouge vers le ciel et l’espace.