Sélectionner une page

Comment utiliser la clim sans tomber malade ?

Publié le 5 septembre 2018

Se rafraîchir et rester confortables en toute saison. Quel bonheur ! Hélas, l’utilisation prolongée de la climatisation peut provoquer de biens désagréables effets secondaires :  une sècheresse des muqueuses, des allergies ou même des problèmes respiratoires. Toutefois, vous n’avez rien à craindre, de nombreuses astuces vous permettent d’utiliser votre clim sans forcément tomber malade. Découvrez-les tout de suite dans cet article !

Quelles sont les maladies provoquées par la climatisation ?

Beaucoup de personnes développent des réactions désagréables au contact d’un climatiseur. En effet, il y en a certaines qui ont des maux de gorge, le nez qui coule, la peau qui gratte, des démangeaisons, etc. Généralement les médecins affirment que la raison principale à ces désordres tient au fait que le climatiseur assèche l’air tout en le refroidissant. Au final, les muqueuses subissent une sècheresse prolongée, et parfois, les symptômes s’accroissent considérablement si la personne se trouve dans l’axe de diffusion de l’air frais.

Les personnes allergiques ne sont pas non plus très à l’aise dans une pièce rafraîchie par un climatiseur. En effet, il est connu que la climatisation a pour fonction de recycler l’air. En ce sens, elle recycle également et en permanence les allergènes dans la maison et dans la voiture. Ce sont surtout les gens sensibles aux pollens qui en souffrent le plus.

Il y a aussi  la « légionellose » qui est une infection non transmissible entre humain. Cette maladie est provoquée par l’inhalation de gouttelettes d’eau qui sont contaminées et dispersées par les climatiseurs. A New York, 101 personnes ont été touchées par cette maladie en 2015. 94 d’entre elles ont été hospitalisées et 10 en sont mortes.

Mais alors comment utiliser la climatisation pour ne pas tomber malade ?

Les gens utilisent souvent mal la climatisation, c’est pourquoi ils sont victimes de tous ces effets secondaires. En effet, il y a une – bonne – manière d’utiliser un climatiseur pour éviter de tomber malade. Il faut notamment  se contenter d’un écart qui ne dépasse pas plus de 7°C entre la température intérieure et extérieure. C’est-à-dire qu’il faut régler correctement le climatiseur pour obtenir une température non pas constante mais variable en fonction des conditions climatiques.

Si, par mégarde, la température intérieure est inférieure de 5 à 7°C de celle qui est à l’extérieur, le corps humain sera confronté au choc de températures. Il développera alors l’un des symptômes cités précédemment. Il faut également penser à bien aérer chaque pièce afin de renouveler l’air, surtout la nuit.

Les médecins recommandent de ne pas rester en permanence dans un environnement climatisé afin de pousser l’organisme à auto-réguler sa température corporelle ce qui est bénéfique d’un point de vue métabolique et physiologique.

D’autres alternatives intéressantes à la climatisation

Beaucoup ignorent encore qu’il existe d’autres solutions pour bien rafraîchir une habitation et retrouver le confort qu’ils recherchent tant. Et pourtant, ces autres méthodes sont efficaces, pratiques et surtout, ne provoquent pas de maladies.

Les brumisateurs figurent, par exemple, dans cette liste d’alternatives à la climatisation. Ces appareils soufflent de l’air refroidi et avec une sensation de fraîcheur. Les brumisateurs sont des solutions très répandues actuellement. Ils sont beaucoup mieux que les climatiseurs traditionnels et ont la particularité de ne pas assécher l’air dans une pièce.

Sinon, il y a aussi l’utilisation du ventilateur pour se rafraîchir. Les risques de développer des réactions allergiques sont considérablement moins importants qu’avec les climatiseurs. Et enfin, il y a la solution de rafraîchir ses avant-bras sous l’eau froide régulièrement.

A découvrir également