Sélectionner une page

Pour dépenser moins en climatisation, Microsoft s’installe au fond de l’océan

Publié le 7 juin 2018

Le chantier français Naval Group et Microsoft ont travaillé main dans la main pour créer un « data center » immergé au large de la côté nord de l’Écosse. Ce sont quelques 864 serveurs informatiques qui seront ainsi plongés au fond de l’océan Atlantique pendant au moins un an afin d’en évaluer l’efficacité. L’objectif de Microsoft est d’économiser au maximum sur les frais de climatisation, qui sont colossaux pour refroidir des processeurs en surchauffe à longueur de journée.

Naval Group a élaboré l’enveloppe pressurisée dans laquelle sont enfermés les calculateurs de Microsoft, conçue pour rester immergé pendant cinq ans, sans intervention. Un échangeur de chaleur permet à la mer de refroidir les ordinateurs.

La chaleur massique de l’eau, plus importante que celle de l’air,  permet de dissiper plus facilement la chaleur produite par les ordinateurs. Mais ce n’est pas le seul avantage présenté par Microsoft. Selon le géant de Redmond, 50 % de la population mondiale vivrait à moins de 200 km de la mer. Une capsule informatique sous-marine pourrait ainsi être positionné au plus près des utilisateurs, toujours dans l’optique d’une consommation électrique moindre, et avec un risque de dégradation moins élevé au fond de l’océan que sur la terre.

Reste à mesurer désormais les performances de ces serveurs des mers.

La coquille qui abrite les serveur mesure environ 12 mètres de long pour un diamètre de 2,8 mètres.  Microsoft en détaille els caractéristiques sur le site du projet ainsi que dans une courte vidéo qui relate son installation sur site, au fond de l’océan :

A découvrir également