Sélectionner une page

Comment fonctionnent la climatisation et le chauffage dans les trains ?

Publié le 6 juillet 2020

On a tous connu des voyages désagréables en train à cause d’un chauffage ou d’une climatisation en panne. Pourtant, en France – la SNCF l’affirme – , 100 % des trains sont pourvus d’un système de ventilation.

Zoom sur le fonctionnement de la climatisation et du chauffage dans les trains.

Tout ne dépend pas de la machinerie

De nombreux facteurs entrent en jeu quand il est question de la température dans les wagons :

  • les conditions météo et la température extérieure, bien évidemment ;
  • la couleur de la carrosserie du train ;
  • le nombre et la longueur de tunnels traversés ;
  • l’ouverture des portes à quai ;
  • l’ouverture possible ou non des fenêtres.

Il ne faut pas négliger ces paramètres : on ne choisira pas, par exemple, un train peint en noir, aux fenêtres non teintées, pour voyager dans le Midi en plein mois d’août.

Des systèmes différents selon les trains

Trains régionaux

On les appelle les petits gris : la majorité assure des liaisons régionales.

Ici, le chauffage est assuré par des petits blocs chauffants installés directement dans les rames, sous les fauteuils. Il est allumé au démarrage par le conducteur, quand celui-ci prend son service.

Ce n’est pas le système le plus optimal. Le matin, par exemple, le train est glacial après toute une nuit au dépôt, on doit attendre que la température monte. Le chauffage ne peut pas être réglé, c’est soit allumé, soit éteint ! Ce qui peut expliquer certains trains surchauffés l’hiver.

TGV, transiliens

Ce sont souvent des trains bleus, à deux niveaux. Ils bénéficient d’un système plus sophistiqué que les petits gris, un système qui tend à se généraliser.

Il s’agit d’une climatisation réversible qui peut diffuser de l’air froid ou chaud selon la saison. Ce système permet aussi la ventilation dans les wagons, pour éviter l’apparition de buée et assurer le renouvellement de l’air pendant le trajet.

Dans chaque rame, il y a deux réchauffeurs d’air, deux groupes de climatisation. Des sondes sont présentes dans chaque voiture pour connaître et réguler la température.

Ce procédé de climatisation peut parfois être long à être mis en place : comptez trois heures pour préchauffer une rame en hiver.

L’entretien, la révision, les pannes

Avant chaque hiver, l’ensemble des systèmes de chauffage sont vérifiés. Il en va de même pour la partie climatisation en été.

Des pannes peuvent facilement survenir et il est à noter que chacune d’elle impose une immobilisation de la rame pour être réparée. Cet entretien du système de ventilation est un travail lourd, qui demande beaucoup de temps et de ressources.

C’est en partie pour cela que certains trains voyagent avec des systèmes de climatisation et de chauffage en panne : l’accent est avant tout mis sur la circulation des trains et les réparations liées à la sécurité.

La climatisation et le chauffage dans les trains sont des systèmes indispensables au bon confort des voyageurs. Ils doivent être résistants pour assurer leur mission tout en subissant de grands écarts de température.

Pour aller plus loin, découvrez également comment fonctionne la climatisation dans la Station Spatiale Internationale.

A découvrir également